Le triangle d’activité, base de l’aménagement de la cuisine

Principale pièce de la maison, la cuisine nécessite d’être agréable à vivre. Elle requiert un aménagement ergonomique afin de faciliter la préparation des repas. Un parfait agencement des zones pour la cuisson, le lavage et le stockage doit ainsi être délimité. Voici nos conseils pour établir les plans du triangle d’activité dans la cuisine.

Les principes de l’installation d’une cuisine

Dès la conception du projet, il est important de prendre en compte ses habitudes de cuisiner. Il a été observé que les activités se concentrent dans un triangle. L’idéal consiste à bien l’agencer afin d’en optimiser la circulation.

L’implantation des zones

Aménager sa cuisine demande en premier lieu de penser l’implantation du triangle d’activité. En effet, lors de la préparation des repas, trois pôles stratégiques se distinguent. Il s’agit de l’espace « chaud », « froid » et « eau ». Chacun d’entre eux concentre une fonction bien précise. Les espaces doivent se situer à proximité sans pour autant être trop éloignés. Ils déterminent géographiquement les différentes activités pratiquées. Une distance de 90 cm entre chaque zone reste idéale. L’implantation des autres zones, telles que la préparation et le rangement, découle de cette réflexion.

Les trois zones principales : cuisson, lavage et stockage

La cuisson des aliments, le lavage des denrées alimentaires ou de la vaisselle et le pôle de conservation constituent les trois espaces incontournables.

La zone de cuisson

Les éléments de cet espace se placent en un même endroit pour un aménagement pratique et fonctionnel. En rassemblant le four, les plaques chauffantes et éventuellement le four à micro-ondes, vous obtenez un espace dédié à la cuisson. Le four peut être placé en hauteur, afin d’éviter les mouvements inutiles. Un meuble de rangement avec les casseroles et les poêles s’installe à proximité.

La zone de lavage

Les éléments disposés dans cette zone servent à nettoyer les aliments, mais aussi à récurer le matériel utilisé. Il est utile de placer l’évier à côté du lave-vaisselle afin de rincer les plats facilement. En plaçant la poubelle à portée de main, les déchets peuvent être jetés aisément. Le but de cet espace consiste à simplifier l’étape du nettoyage.

La zone de stockage

Il reste à placer la zone de rangement des denrées alimentaires. Le réfrigérateur et le congélateur nécessitent logiquement d’être rassemblés. Un meuble de rangement avec les provisions peut également se positionner dans cet espace. La règle consiste à réunir en un même endroit tous les ingrédients nécessaires à la confection d’une recette. Ainsi, la confection du repas en devient facilitée.

Comment aménager le triangle d’activité ?

Selon le type de configuration de la cuisine, un triangle imaginaire doit relier les trois pôles. Sa forme dépend de l’architecture initiale de la pièce. Un îlot central ou un plan de travail longiligne ne permettent pas une implantation identique.

Les types d’implantation de la cuisine

Les cuisines possèdent des possibilités d’aménagement infinies. Il convient de les aménager en fonction de la taille et de l’architecture des pièces. En fonction de vos envies, une grande table ou un îlot central peut fractionner la pièce. En pratique, il se distingue les dispositions suivantes :

  • linéaires, dites en I ;
  • à angle droit, en L ;
  • à trois ou quatre côtés, en G ;
  • en forme de U ;
  • avec deux plans de travail disposés parallèlement.

Les déplacements facilités par le triangle d’activité

La circulation demande à être optimisée pour simplifier les tâches quotidiennes. Le projet doit alors respecter le triangle pour plus de praticité. Par exemple, dans une cuisine avec des plans de travail en parallèle, les pôles de cuisson et de rangement seront positionnés en face du pôle lavage. En cas de cuisine à disposition linéaire, il est recommandé de placer la zone de cuisson au milieu des deux autres.

Les points à respecter

Le triangle d’activité a pour but de limiter et optimiser les déplacements. Les accessoires et ustensiles restent à placer intelligemment, selon vos habitudes. Les points d’eau ne s’installent pas à côté des appareils du petit électroménager. La règle de sécurité doit être respectée. De même, il faut éviter de placer des rangements au-dessus des plaques de cuisson et du four. Les accessoires ou un livre de recettes peuvent être rangés dans des meubles posés dans une zone proche.

Le triangle d’activité établit le point de départ de la conception de la cuisine. Les autres zones, ainsi que la disposition de la table à manger, restent ensuite à imaginer au fur et à mesure. Tous les espaces impliquent une proximité entre eux afin de faciliter la circulation et l’organisation. L’éclairage doit également être bien pensé pour un bon agencement ergonomique du projet.